Aquitaine décroissance

vers une démocratie générale

Nous sommes à un tournant de notre histoire politique.

La contestation de la démocratie représentative .

Les dictatures du « socialisme réel » se sont effondrées et à leur suite les mouvements sociaux-démocrates. Seule la loi de l’argent régente le monde, l’exploite et le détruit.

La mort de la sociale démocratie

La sociale démocratie, qui entendait donner à l’économie de marché capitaliste un visage humain, est fondée depuis la fin de la deuxième guerre sur un État providence fort, l’ instauration du plein emploi, et une juste répartition des revenus.

Aujourd’hui , elle accepte l’affaiblissement de cet état providence et renonce au plein emploi.

Cette option sociale démocrate , a disparu et la classe moyenne qui était son terreau s’appauvrit.

Elle laisse la place à ce que nous appellerons désormais le social-libéralisme.

Que se soit le PS ou les verts, la « gauche » est désormais libérale et ne remet pas en cause l’économie de marché (capitaliste ou socialiste) avec son corolaire: la croissance économique comme mesure du « progrès ». Au besoin de démocratie réelle elle répond démocratie participative, c’est vraiment gentil de se dire que le peuple devrait « participer » à la démocratie, mais c’est aussi un syllogisme. Dans une démocratie le peuple ne « participe » pas pour le cautionner au pouvoir d’une « élite », le peuple exerce le pouvoir, politique mais aussi économique.

L’agonie du système représentatif

Le système de représentation montre ces limites :

le président actuel, élu avec moins de 41% de la population en droit de voter (le corps électoral) est totalement discrédité par la vague d’ abstention.

Ce système montre chaque jour la corruption, les conflits d’intérêts, le cynisme (realpolitik), la professionnalisation des représentants, la personnification du pouvoir, le mensonge et le mépris pour le peuple traité comme un enfant mineur et incapable de se diriger lui-même, de faire lui-même les choix vitaux pour sa survie. (l’exemple du nucléaire est éclairant).

Les crises que nous subissons sont dues à un manque de démocratie.

Quelle démocratie réelle accepterait que ces membres meurent de froid devant un logement vide.

Quelle démocratie réelle accepterait de laisser aux banquiers le pouvoir de créer l’argent.

quelle démocratie réelle accepterait l’installation de centrales nucléaires, la vente de nourriture empoisonnée, la destruction des écosystèmes et de la biodiversité…

Ces crises multifactorielles ne sont pas des crises pour tout le monde. Elles sont les conséquences de la confiscation du pouvoir par quelques uns pour leur plus grand profit.

La population aspire à la démocratie réelle.

Avec 20% de participation au vote, moins de dix millions d’électeurs, les responsables politiques pensent-ils toujours être légitimes?

Ou remettraient-ils en cause le peuple lui-même ?

Sire le peuple ne vote plus ! Changez le peuple !

Le peuple ne demande pas la parole il réclame le pouvoir:

  • Par l’usage de référendums d’initiative populaire
  • Par la création d’une assemblée constituante composée de citoyens tirés au sort
  • Par l’usage du mandat impératif (et donc l’abrogation de l’art. 27 de la constitution)
  • Par la révocabilité de ses représentants
  • Par l’Interdiction de deux mandats consécutifs
  • Par la création d’assemblées populaires dotées du pouvoir législatif

L’abstention : le meilleur choix

Non les abstentionnistes ne sont pas dépolitisés bien au contraire, ils refusent de participer à ce jeu de dupe électoral, et exigent que les vrais chiffres de l’abstention soient pris en compte.

Face au désengagement de l’État, nombreux sont ceux qui ont choisi d’agir au lieu d’élire. Les services publics disparaissent et sont pris en main par les gens eux-mêmes.

En France on crée 190 associations par jour et il en existe aujourd’hui plus d’un million…

Alors la population n’est pas prête pour la démocratie ou ce sont nos dirigeants qui s’accrochent aux privilèges que leur confère ce système oligarchique ?

Il est certain qu’aucun ne remettra en cause sa « représentativité » mais nous , nous continuerons à le faire en nous libérant de cette tutelle qui ne fait que nous asservir aux intérêts particuliers, à nous mener à l’abattoir et à détruire notre environnement…

W.A.D

………………………………………….

Articles liés:

1 avril 2011 - Posted by | Notre démocratie | , , , , , , , ,

8 commentaires »

  1. Très bon article …. bien représentatif d’une partie de la population….

    Commentaire par lesl | 1 avril 2011 | Répondre

    • oui une partie grandissante de la population qui n’accepte plus d’être considérée comme mineure, qui refuse d’être mise sous tutelle.

      Commentaire par web | 1 avril 2011 | Répondre

  2. d’accord avec cet article ,qui reflette une partie de mes pensées.

    Commentaire par marcucci | 2 avril 2011 | Répondre

  3. Il est clair que l’abstention pose question. Cependant, vos propositions de société me semblent confuses, naïves ou malhonnêtes.

    « Par l’usage de référendums d’initiative populaire » c’est adapté pour des questions auxquelles on est pas obligé de réfléchir.

    « Par la création d’une assemblée constituante composée de citoyens tirés au sort » cad une assemblée qui fonderait une constitution… fondement de société établi par des citoyens tirés au sort? Cela nécessiterait des contrôles rigoureux afin d’éviter tout conflit d’intérêt. Que le boucher élu n’exonère pas d’impôt tous les bouchers..

    « Mandat impératif » référence à Rousseau et à l’anarchisme. Il aura fallu beaucoup d’éducation.

    « la révocabilité de ses représentants » c’est très bien comme pour Gray Davis en Californie.

    Double mandat interdit, plus de précision, deux mandats dans la même fonction?

    « Par la création d’assemblées populaires dotées du pouvoir législatif » plus de précisions? Qui fera la loi dans la cité? Ceux qui brûlent des voitures, ceux qui s’en foutent, ceux qui parlent de bateaux pour les exhilés maghrébins, Les amis d’E. Zeymour? Qui composera ces assemblées populaires? Les décisions politiques nécessitent du recul, de la rationalité, du jugement, de l’équité, l’impartialité, etc.. comment savoir si ces assemblées possèdent ces vertus?

    En vous souhaitant une bonne décroissance!

    Commentaire par Goubard | 2 avril 2011 | Répondre

    • Merci Antoine pour ce commentaire.
      Je comprends tout à fait que les propositions faites ici vous paraissent confuses. Ce ne sont en effet que des pistes, des elements de réflexion. Le sujet n’est bien entendu pas de proposer un système complet , cohérent , clef en main puisqu’il il s’agit au contraire de dire que dans une démocratie les décisions appartiennent au peuple.
      – L’assemble constituante composée de citoyens tirés au sort est une allusion à ce qui s’est déroulé récemment en Islande: 1 000 citoyens islandais ayant entre 18 à 89 ans et n’ayant jamais eu de mandat d’élu national ont été choisi au hasard dans la population. Parmi ces 1 000 personnes, 522 ont choisi de se présenter et ont eu un temps de télévision égal pour présenter leur programme. 25 de ces citoyens ont été ensuite élu par l’ensemble de la population pour créer une nouvelle constituante entre février 2011 et l’été de la même année. Un référendum devrait être conduit en 2012 pour valider cette nouvelle constituante.
      – « la révocabilité de ses représentants » , bien sur ce principe: le « mandatement impératif » est indispensable à une démocratie réelle et elle existe effectivement (partiellement) en Californie ,entre autre,sous le nom de procédure de recall. (c’est cette procédure qui permet de révoquer le boucher qui s’exonère d’impôts dont vous parlez.)
      – Double mandat interdit: cette disposition empêche la professionnalisation des représentants et la création d’une oligarchie.
      Quand à votre dernier argument, celui qui dit que le peuple n’est pas assez mur pour prendre les décisions qui le concerne c’est l’argument de toutes les dictatures, de tous les colonialismes, de toutes les oligarchies déguisées.
      Non je ne pense pas que le peuple soit cet enfant immature qu’il faut protéger de lui-même.
      La démocratie directe n’est en rien une utopie , de nombreuses fois ces principes ont été mis en œuvre que se soit dans la démocratie athénienne , en Catalogne, ou dans les communautés Quechua, par exemple.

      Commentaire par web | 3 avril 2011 | Répondre

  4. […] n’a jamais représenté jusqu’à présent la majorité réelle d’un peuple (voir article abstention2011). Un des mots d’ordres que l’on a entendu  dans les récentes manifestations […]

    Ping par L’abstention active « Aquitaine décroissance | 21 février 2012 | Répondre

  5. […] la-contestation-de-la-democratie-representative-se-developpe […]

    Ping par La décroissance est-elle à vendre? « Aquitaine décroissance | 29 mai 2012 | Répondre

  6. […] n’a jamais représenté jusqu’à présent la majorité réelle d’un peuple (voir article abstention2011). Un des mots d’ordres que l’on a entendu  dans les récentes manifestations […]

    Ping par L’abstention active | Aquitaine décroissance | 22 mars 2014 | Répondre


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :