Aquitaine décroissance

vers une démocratie générale

Intermarché: les retombées du bad buzz sur les euro députés


Eau trouble et faute politique

peche

Une belle démonstration du déplacement des rapports de force dans une société de communication où l’information est relayée par les citoyens eux-mêmes. Il ne suffit plus de faire du lobbying à la papa (à la HEC à la Science Po …) dans les couloirs des parlements…

Un lobbying certes efficace sur nos politiciens -grands amateurs de poissons de grands fonds?- puisqu’en effet sur ce dossier (comme sur tant d’autres touchant à l’industrie agroalimentaire, l’ecotaxe n’est pas loin) nos « représentants » de droite comme de gauche ont renouvelé le droit de  pratiquer cette forme de pêche destructrice. Cette affaire, ce « badbuzz », ne touche pas uniquement Intermarché mais également ces députés qui ont voté en toute inconscience et ont commis une lourde faute politique.

Ce scandale est désormais politique

Voici la liste des député-es français-es qui ont voté ce texte dans le plus grand  mépris des considérations écologiques des citoyens:

Les votes député par député

Les votes député par député

L’image de marque d’ Intermarché  mise à mal juste avant la période des gros bénéfices des fêtes.

Scapeche la flotte d’Intermarché (85% du total des captures d’espèces profondes)  communique sur sa reculade… mais à la façon d’un négociateur de contrat :

Capture d’écran 2013-12-13 à 14.22.52

« ne plus cibler EN PRIORITÉ espèces profondes »

On voit ici que ni le mot poisson, ni le mot fond marin n’est utilisé, que le terme « cibler » est utilisé alors que cette technique ne « cible » justement rien en arrachant tout,  mais surtout qu’ Intermarché n’annonce absolument pas son renoncement à la pêche de fond.

Fabien Dulon, directeur général de cette entreprise, dans un communiqué de presse :

« Celles-ci pourront cependant figurer parmi les prises accessoires… » la technique n’est absolument pas remise en cause, on continu à utiliser les chaluts géants qui raclent les fonds sous marins et si, par aventure, une de ces espèces en danger se trouve prise dans les filets … et bien on la vend.

De qui se moquent-ils?

Quand bien même Scapeche Intermarché annoncerait abandonner cette forme de pêche,  quand bien même les ONG comme Greenpeace ou Bloom se montreraient conciliantes en acceptant (encore un petit coup tordu de négociateur professionnel) :

qu’ « Intermarché s’engage d’ici cinq ans à changer ses pratiques »

le scandale reste : la collusion entre ces députés et l’industrie agroalimentaire est exposée au grand jour .

Le problème du « négociateur » c’est qu’ici, il ne s’agit plus de deux parties  cherchant à établir un contrat consensuel (genre donnant-donnant) puisque les consommateurs-électeurs n’ont rien à gagner à ce contrat de dupe et même, se sentent insultés par ces tentatives.

Devons-nous rappeler que cette pêche n’est rentable que parce qu’elle est subventionnée par nos impôts?

Intermarché Scapêche a bien senti qu’il y avait un problème de communication mais même l’aide de l’agence de communication Seatosea (« Marketing et communication-Relations presse et relations publiques Conseil aux entreprises » seatosea.fr ) semble insuffisante pour sortir de ce scandale qui ne peut que retomber sur les politiques qui ont voté cette autorisation, entrainant au passage, une dégradation d’image du distributeur Intermarché.

Non seulement cette affaire va coûter cher à Intermarché en raison du boycott qui se met en place, mais elle va également coûter cher au personnel politique impliqué ainsi qu’à leurs partis…

Non messieurs-dames les politiques, l’écologie n’est pas qu’un terme marketing: c’est également un coût que vous allez payer plus tôt que vous ne l’aviez prévu.

……………………………………………………………………………..

Sur le même sujet: Eaux profondes vers un boycott des consommateurs contre les lobbies industriels?

13 décembre 2013 Posted by | Alimentation, Désobéissance civile | , , , | Un commentaire

Eaux profondes vers un boycott des consommateurs contre les lobbies industriels?


Boycott des Consommateurs contre les lobbies industriels?

peche-en-eaux-profondes

La pêche en eau profonde est un type de pêche extrêmement destructeur pour la faune et la flore des fonds marins, mais comme ça ne se voit pas on continue… Les députés européens, par l’intermédiaire du Parlement, ont en effet votés le maintien cette pratique…

 

 

 

 

 

 

 

 

Une « déforestation marine » d’envergure

Seulement 3% des poissons collecté sont conservés les autres rejetés. La population de certaines espèces chute dramatiquement de 90% en 15 ans. Les coraux sont détruits.

Cette  exploitation n’est rentable économiquement que grâce à nos impôts . Intermarché (propriétaire de la flotte de chalut équipés pour ce type de pêche est l’enseigne qui profite le plus de nos « aides ».

Très peu d’emplois sont concernés par ce type de pêche industrielle. L’activité ne dégageant que 0,5% d’emplois.

La pétition appelant a son interdiction avait eue un grand succès grâce notamment à une BD  de la dessinatrice Pénélope Bagieu, qui avait permis de recueillir quelque 750.000 signatures . Nos « représentants » n’ont pas jugés bon d’écouter la voie de la raison.

Que faire ?

S’informer sur le mouvement de boycott citoyen qui se met en place sur les réseau sociaux par exemple:

  • Mettre en place des groupes et des actions locales.
  • Pétition devant Intermarché, lettre aux députés…

Cette mobilisation pourraient faire très mal à l’enseigne des Mousquetaires juste avant Noël. Le choix des consommateurs pourrait être grandement simplifié par les annonces récentes des groupes Casino et Carrefour de cesser toute vente d’espèces pêchées en eaux profondes.

L’association Bloom, principal fer de lance contre le chalutage n’a, de son côté, pas appelé au boycott du groupe de la grande distribution pour des raisons juridiques mais Claire Nouvian, directrice de Bloom appelle » les citoyens à boycotter partout les trois espèces concernées par le chalutage profond : le grenadier, le lingue bleu et le sabre noir ».

Les votes député par député

Les votes député par député

 

 

 

 

 

 

 

 

 

…………………………………………………………………………

sur le même sujet: Intermarché: les retombées du bad buzz sur les euro députés

12 décembre 2013 Posted by | Alimentation, ANTI SPECISME, DECROISSANCE | , , , , | Un commentaire

   

%d blogueurs aiment cette page :