Aquitaine décroissance

vers une démocratie générale

« Les précurseurs de la décroissance » Jean Giono


Le concept de décroissance est relativement nouveau.

Le terme même de « décroissance », réactualisé en 2001 pour dénoncer l’imposture du développement durable, est volontiers provocateur.
Il s’agit de mettre l’accent sur l’urgence d’un constat : une croissance infinie de la production et de la consommation matérielles ne saurait être tenable dans
un monde fini.

La collection des Précurseurs de la décroissance dirigée par Serge Latouche donne une visibilité à cette réflexion en cours.

À travers la présentation de certaines figures de la pensée humaine et de leurs écrits, elle fait émerger une nouvelle histoire des idées susceptibles d’étayer et d’enrichir la pensée de la décroissance. Elle fournira ainsi à un large public aussi bien qu’au lecteur averti un état des lieux du travail en cours, en même temps qu’un répertoire commun
de références parfois vieilles comme l’humanité, mais exposées ici sous un nouveau jour.

Elle contribue ainsi au développement de l’un des rares courants de pensée capable de faire pièce à l’idéologie productiviste qui structure, aujourd’hui, nos sociétés.

A-Décroissance vous présentera régulièrement un ouvrage de la collection « Les précurseurs de la décroissance ».

——————————————————————————————————————————————-

Jean Giono, « Pour une révolution à hauteur d’hommes »

par Édouard Schaelchli

« Les hommes ont créé une planète nouvelle : la planète de la misère et du malheur des corps.

Ils ont déserté la terre. Ils ne veulent plus ni fruits, ni blé, ni liberté, ni joie.

Ils ne veulent plus que ce qu’ils inventent et fabriquent eux-mêmes. » (Giono, 1937)

Les essais de Jean Giono ne sont guère connus.

Il s’y déploie une vision d’un « monde paysan », rempart contre la démesure industrielle et technicienne, où le travail n’est pas l’envers de la vie ni de l’économie l’autre nom de la guerre, et qui ouvre à une humanité possédée par l’argent la possibilité de se réapproprier ses savoirs-faire en même temps que la joie de vivre.

Sans chercher à masquer les oppositions entre une pensée marquée par les circonstances historiques et suspectée de passéisme et le mouvement des objecteurs de croissance, Edouard Schaelchli met en lumière les affinités profondes entre la « révolution d’hommes » voulue par Giono et la vision du monde incarnée par les luttes du Larzac naguère, de Notre-Dame-des-Landes aujourd’hui.

http://lepassagerclandestin.fr/les-precurseurs-de-la-decroissance

Publicités

2 décembre 2013 Posted by | DECROISSANCE | , , , , | Laisser un commentaire

Cet été 2011 [lettre-des-oc]


Bonjour à touTEs

1- Multiples possibilités de se rencontrer cet été ; inutile de faire à son tour doublon avec des recensements déjà très bien faits par d’autres. Donc, à chacun d’aller voir :

2- Nous en mettons en avant 4 :

3- Comment ne pas faire une lettre des OC sans un mot sur le feuilleton des OC en politique/présidentielle/campagne 2012 ?

  • Initiative du PPLD sous le nom de Collectif Décroissance 2012 : http://www.decroissance2012.fr/?page_id=88
  • Clément Wittmann continue à pédaler : http://clementwittmann2012.fr/ et est toujours soutenu par le POC ; et il soutient aussi l’initiative précédente…
  • Dans une perspective de rassemblement des radicalités de gauche antiproductivistes et écologistes, le MOC a rencontré le NPA et s’est adressé directement aux militants du NPA lors de leur conférence nationale de la semaine dernière : http://www.les-oc.info/?p=1282
  • Paul Ariès soutient toutes les initiatives « qui permettront de faire converger les antiproductivistes des gauches et les écologistes antilibéraux ».




Si vous avez des informations à faire diffuser (initiative concrète, rencontre et revue), merci de nous écrire pour la prochaine
Lettre des OC (une seule condition incontournable : l’esprit de convergence). Merci à tous ceux qui ont déjà répondu aux précédentes lettres. Ensemble, « soyons le changement que nous voulons voir pour le Monde » (Gandhi).

Merci d’avoir lu. En espérant vous voir lors d’une des rencontres de cet été…

Michel Lepesant et Christian Sunt.

13 juillet 2011 Posted by | DECROISSANCE | , , , , , | Laisser un commentaire

Rencontres Objecteurs de Croissance à Moissac en Août


communiqué de la Coopérative du MOC
Les Objecteurs de Croissance se rencontrent à Moissac, dans le tarn et Garonne (82) du 19 au 21 août Nous espérons que comme les fois précédentes toutes les sensibilités du mouvement de la décroissance, de l’anti-productivisme et de l’après-développement seront présentes à ces rencontres pour en faire un moment unique de dialogue.

 

– Commençons par un mea culpa : nous, ceux du MOC, nous ne sommes pas bons du tout dans l’organisation :

  • Nous le regrettons à moitié parce que le MOC, c’est le Mouvement des OC qui a quelques très fortes réticences pour tout ce qui ressemble à un parti, avec sa structure pyramidale, ses porte-paroles…
  • Pour ceux qui préfèrent un parti pour les OC, il faut se désabonner de cette liste et aller visiter les sites de nos amis « partidaires » : le PPLD et le POC
  • Pour les autres, nous pensons qu’il y a une occasion à ne pas manquer pour tenter un début de bout d’organisation du MOC dans les régions : ce sont les rencontres d’été que nous appelons les (F)Estives.

Pour une présentation rapide du MOC et son « inorganisation » : http://www.les-oc.info/category/moc/

Pour des informations sur les (F)Estives qui auront lieu à Moissac (82) du 19 au 21 août : http://www.les-oc.info/category/visibilite/moissac/

– Difficile de « construire » un « réseau du MOC en régions » par mail :

  • C’est pourquoi nous ferons de ces rencontres l’occasion pour les présents de se rencontrer et surtout de discuter ensemble pour FAIRE ensemble ce réseau
  • En attendant, ce serait bien que ceux qui le peuvent/veulent puissent :
    • prendre contact avec nous : par l’intermédiaire de cette liste (à utiliser sans abus – dès que possible, faire un mail direct)
    • s’organiser au plus près de chez eux pour mutualiser le covoiturage
    • diffuser dans les blogs/sites amis l’information sur ces (F)Estives
  • Faire d’ores et déjà des propositions pour cette construction du MOC dans les régions (comment mutualiser et « faire réseau » avec : nos informations, nos réflexions, nos alternatives…)

4- Dernier point : la « Coopérative du MOC », c’est pour le moment une vingtaine d’OC (plutôt dans une grande moitié sud de la France) qui par cooptation travaillent plus ou moins pour la visibilité politique des OC en général et plus particulièrement du MOC. Certains sont des OC à l’intérieur de formations politiques existantes (NPA, PG, EELV, Utopia…), nous sommes tous engagés dans des alternatives concrètes et les diverses résistances…

Cette « coopérative » n’est pas fermée, elle est une « cooptérative » ouverte à tous les engagés dans les résistances (contre-pouvoirs et anti-pouvoirs) et les alternatives concrètes en local…

Merci d’avoir lu

Michel Lepesant, membre de la Coopérative du MOC

7 juin 2011 Posted by | DECROISSANCE | , , , , , , , , | Un commentaire

quelques textes fondateurs


22 novembre 2010 Posted by | Agriculture vivrière, DECROISSANCE | , , | Un commentaire

objecteur de croissance


L’objection de croissance

ou comment sortir d’un mode de développement porteur de destructions sociales et environnementales sans précédent ?

L’objection de croissance est en passe de devenir un grand mouvement culturel, mais ce mouvement est avant tout le choix politique de la relocalisation, du ralentissement, du “moins de biens et plus de liens” et de la lutte contre les inégalités.“Le gâteau (PIB) ne peut plus grossir alors changeons sa recette puisque ce gâteau est empoisonné socialement et écologiquement. Changeons sa recette pour pouvoir le partager, changeons sa recette pour pouvoir vivre enfin beaucoup mieux avec moins.“

La surconsommation des pays riches engendre des dégâts qui mettent en péril la survie de l’écosystème Terre lui-même. Changements climatiques, épuisement des ressources fossiles, pollutions, dégradation de la santé… ce sont les plus démunis qui sont les premiers touchés. La mondialisation économique engendre des bénéfices colossaux pour ses promoteurs et des pertes incalculables pour ses victimes : atteintes à l’environnement, à la santé, au travail, à la biodiversité… A court terme, le Productivisme, basée sur le toujours plus, est insoutenable. Le développement durable, nouveau terme désignant le productivisme, est condamné de la même façon, à une implosion. Le bien-être des peuples ne peut se penser en termes de production croissante, de richesse économique, d’augmentation du P.I.B. Le développement, cet autre visage de l’occidentalisation du monde s’inscrit dans la logique destructrice de l’accumulation capitaliste. Il est synonyme d’ inégalités, de destruction de l’environnement et des cultures. Ce développement-là s’appuie sur des « valeurs » comme le progrès, l’universalisme, la maîtrise de la nature, la rationalité quantifiante, des valeurs liées à l’histoire de l’Occident et ne correspondant pas du tout aux véritables aspirations universelles. La croyance dans la maîtrise de la nature ou l’idée même de développement, par exemple, sont absolument dépourvues de sens pour les sociétés animistes .

Des solutions existent dans nos imaginaires et dans nos pratiques non marchandes pour prendre en compte la diversité du monde et rejeter les valeurs mortifères de l’économie actuelle. Ce sont ces valeurs occidentales qu’il faut remettre en question pour trouver une solution aux problèmes du monde contemporain et éviter les catastrophes vers lesquelles elles nous entraînent. Nous devrons tous inventer de nouveaux modes de vies alliant la solidarité, la sobriété, la convivialité, la démocratie directe et le juste partage des richesses.

Terminons par une citation de l’économiste Kenneth Ewart Boulding Toute personne croyant qu’une croissance exponentielle peut durer indéfiniment dans un monde fini est soit un fou, soit un économiste.

La carte

http://objecteursdecroissance2012.fr/?chemin=comites

18 novembre 2010 Posted by | DECROISSANCE | , , , , , | Laisser un commentaire

   

%d blogueurs aiment cette page :