Aquitaine décroissance

vers une démocratie générale

Consommer sans OGM, une troisième région se lance

Face à une inquiétude croissante des consommateurs (1) et aux réticences de certains agriculteurs qui souhaitent échapper au monopole des firmes agricoles (2), de nombreuses associations œuvrent à une meilleure transparence de l’introduction d’Organismes Génétiquement Modifiés (OGM) dans l’alimentation, humaine comme animale. Aussi, dans la suite des deux premiers sites Internet « Consommer sans OGM en Bretagne » (3) et « Consommer sans OGM en Pays de la Loire » (4), respectivement fonctionnels depuis trois et deux ans, le site web « Consommer sans OGM en Normandie » (5) vient de voir le jour. A l’instar de ses prédécesseurs, celui-ci propose un recensement des producteurs non OGM sur le territoire normand, permettant ainsi au consommateur de choisir des produits exempts d’OGM.
Avec le soutien de l’association bretonne « Cohérence pour un développement durable et solidaire », la FRCIVAM (6) de Basse Normandie et les Défis Ruraux (7) ont souhaité créé un site Internet diffusant directement aux consommateurs des données claires et précises, promouvant « un répertoire des achats sans OGM ». Cette création web s’adresse également aux producteurs, en mettant en avant des démarches de production autonomes et respectueuses de l’environnement. Est notamment proposé le remplacement du soja OGM par du colza produit en local.

Parallèlement, l’association Inf’OGM, « veille d’information citoyenne », a lancé un moteur de recherche sur Internet (8) car grâce auquel le public peut suivre n’importe quel dossier de n’importe quelle plante génétiquement modifiée (PGM), déposé dans l’Union européenne en vue d’une commercialisation. Il est également possible d’y rechercher une ou plusieurs plantes, une ou plusieurs entreprises, un ou plusieurs types d’autorisations (Culture, Alimentation animale…), un ou plusieurs types d’état d’autorisation (Autorisé, en attente, expiré, en cours de renouvellement…), en fonction de la procédure suivie. A l’heure actuelle, 39 plantes génétiquement modifiées sont autorisées commercialement dans l’UE, tous types d’autorisation confondus, et  66 sont en attente d’autorisation.

Cécile Cassier

1- Selon l’Eurobaromètre, 70 % des Européens sont contre les OGM.
2- Cette crainte de dépendance des agriculteurs aux firmes agricoles s’expliquent par le fait que les semences font l’objet de brevets et ne peuvent être ressemées.
3- www.consommersansogmenbretagne.org
4-  www.consommersansogmenpaysdelaloire.org
5- www.consommersansogmennormandie.org
6- Fédération Nationale des Centres d’Initiatives pour Valoriser l’Agriculture et le Milieu rural
7- Les Défis Ruraux et la FRCIVAM de Basse Normandie sont tous deux membres du réseau CIVAM, Centre d’Initiatives pour Valoriser l’Agriculture et le Milieu rural. IL s’agit de groupes d’agriculteurs et de ruraux qui se rassemblent autour d’une idée, d’un projet.
8- www.infogm.org/spip.php?rubrique445

http://www.actualites-news-environnement.com/ACTU.php

Publicités

16 décembre 2010 - Posted by | Non classé | ,

Aucun commentaire pour l’instant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :