Trois pomiculteurs de Corrèze coupables!

Publié le 7 janvier 2011

0


Mardi à Brive, trois pomiculteurs de Corrèze étaient assignés en justice pour une comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité. La plainte avait été portée par l’ONGF d’Allassac « Œuvrons pour la Nature et les Générations Futures » contre les cultivateurs qui ont utilisé, en mai 2010, des pesticides par un vent supérieur à 20km/h, ce qui est interdit par le code rural. Les pomiculteurs ont plaidé coupable de non-respect des conditions d’épandage de pesticides. La date du jugement a été arrêté le 13 janvier prochain.

Ce procès, le premier du genre "pourrait offrir l’opportunité de créer une jurisprudence favorable aux particuliers vivant à proximité de champs cultivés de manière intensive, toutes les personnes concernées, pourraient invoquer cette décision de justice en cas de non-respect de la loi", a déclaré François Veillerette, porte-parole de Générations Futures qui s’est constituée partie civile aux côtés de l’association ALLASSAC ONGF.  Des milliers de personnes seraient "potentiellement concernées par une telle situation." Cette action,’‘ doit permettre à terme d’envisager la mise en place de zone de protection pour les particuliers qui vivent à proximité de zones traitées", espère-t-il.

La population vivant en Aquitaine est particulièrement sensible à ce problème, la viticulture étant la culture employant la plus grande quantité de biocides.

+études sur les pesticides et les cancers:

des milliers de personnes seraient "potentiellement concernées par une telle situation." Cette action,’‘ doit permettre à terme d’envisager la mise en place de zone de protection pour les particuliers qui vivent à proximité de zones traitées", espère-t-il.
About these ads